CARDINALES

CARDINALES

Un JUPON au chevet de Mr MOSCOVICI !!

Marie-Charline Pacquot, la compagne de Pierre Moscovici, sort de l’ombre

Voici la réflexion que m'inspire la sortie de l'ombre subite

de la compagne de

 Mr MOSCOVICI

Pourquoi Marie-Charline Pacquot, la compagne de Pierre Moscovici, sort-elle de l’ombre maintenant ??

 Y aurait-il le "feu à la baraque" de Mr Moscovici ?

 Mais la "sentimentalisation" en jupon des problèmes présents et probablement attendus ne sera jamais "l'extincteur adéquat" .

Et vous , qu'en pensez-vous ?

----------------

http://bit.ly/10Vm8ug

Marie-Charline Pacquot, la compagne de Pierre Moscovici, sort de l’ombre

"Il me dit que je suis son phare dans la tempête"
► Marie-Chaline, la compagne de Pierre Moscovici, sort de l'ombre

Marie-Charline Pacquot, la compagne de Pierre Moscovici, sort de l’ombre
Photo
ci-dessus
Marie-Charline Pacquot, la compagne de Pierre Moscovici, sort de l’ombre
 

Dans une interview au journal de Franche-Comté Le Pays, la compagne de Pierre Moscovici, Marie-Charline Pacquot, revient sur sa relation avec le ministre de l’Economie et des Finances. Sans détour, la jeune Doubiste de 26 ans bientôt, évoque leur rencontre, la différence d’âge, la vie politique, les affaires… Avec comme seule ambition l’équilibre de son couple et le désir de continuer à vivre dans la plus grande simplicité.

Le ministre de l’Economie et des Finances Pierre Moscovici file le parfait amour avec Marie-Charline Pacquot, une jeune femme qu’il a rencontrée il y a cinq ans. Marie-Charline rencontre alors Pierre au stade Bonnal, antre du FC Sochaux Montbéliard. « J’avais voté pour lui en 2007 mais sans faire attention à sa tête. Donc, lorsqu’on m’a présenté Pierre un soir de match, nous n’avons pas du tout parlé de politique. Je n’avais tout simplement pas fait le rapprochement », explique la jeune femme de Grand-Charmont (Doubs). Pierre Moscovici a retrouvé en 2007 son siège de député du Doubs lors des élections évoquées par sa compagne.

Marie-Charline est alors étudiante en philosophie à Besançon. Tout de suite, le courant est passé entre l’étudiante et le député, de 30 ans son aîné. « Nous nous sommes sentis très proches tout de suite. Il n’y a pas vraiment eu de jeu de séduction, c’était plus une évidence… J’avais face à moi quelqu’un de simple et d’honnête. Ensemble, nous pouvions parler de bouquins toute la nuit. Il m’a fait découvrir Flaubert », raconte la femme que la France découvre en juillet 2011 lors de vacances passées en Corse. Une mise au grand jour de leur relation que Marie-Charline vit assez mal, en pleine affaire DSK, alors que le couple est déjà ensemble depuis trois ans.

La différence d’âge ne semble pas être un problème, ni pour le ministre, ni pour son amie. « Oui, nous avons 30 ans d’écart. Dans mes relations amicales, j’ai toujours aimé être entourée de gens plus âgés. Peut-être parce que je me sens rassurée. Mais cette différence d’âge, je n’y prête pas attention. Sauf peut-être lorsque Pierre me raconte qu’il a vu le concert de The Who à la fête de l’Huma en 72 ! », s’amuse Marie-Charline.

Désormais chercheur rattachée au laboratoire de recherche en philosophie de Besançon, Marie-Charline aspire à mener une « une vie normale en allant au resto le soir ou en regardant de vieux westerns en DVD avec notre chat Hamlet sur les genoux ». Revenant sur les soubresauts de l’affaire Cahuzac, la compagne du ministre de l’Economie dénonce « l’acharnement » dont est selon elle victime Pierre Moscovici. « Je vis par procuration ce qu’il subit. Je suis aussi terriblement surprise du nombre de mensonges qui sont racontés sur lui et cela me brise le cœur. Mais c’est dans ces moments-là qu’il est important d’être deux. Il me dit souvent que je suis son phare dans la tempête », conclut Marie-Charline.



11/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser