CARDINALES

CARDINALES

Les Retraités encore remis à contributions financières

http://www.lefigaro.fr/retraite/2013/02/09/05004-20130209ARTFIG00336-une-reforme-des-retraites-envisagee-des-cette-annee.php

Une réforme des retraites envisagée dès cette année

Mis à jour le 09/02/2013 à 11:58 | publié le 09/02/2013 à 11:49

 

Selon Le Monde, le gouvernement souhaite «accélérer son calendrier» plutôt que de reporter cette réforme majeure à l'année prochaine. Les retraités devraient être mis à contribution.

Le gouvernement souhaiterait procéder à une nouvelle réforme des retraites plus vite que prévu. Selon le Monde, cette réforme majeure pourrait intervenir dès 2013. Elle ne serait finalement pas reportée à 2014, comme l'avait auparavant annoncé le gouvernement. «On pensait reporter à l'année prochaine, mais on va être obligé d'accélérer notre calendrier», explique au quotidien une source de Matignon. «Il serait difficile de ne pas donner quelques signes avant la conférence sociale de juillet». Interrogé sur ce sujet vendredi, le premier ministre s'est contenté de préciser qu'il n'était à l'origine de l'article du Monde, sans réfuter formellement ce calendrier. «Le gouvernement, le moment venu, prendra toutes ses responsabilités», s'est-il contenté d'expliquer.

En avançant la mise en œuvre de cette réforme, le gouvernement espère notamment rassurer Bruxelles, les partenaires européens de la France et les marchés, alors que la croissance se révèle plus faible qu'anticipé. Selon la Commission européenne, la France devrait de ce fait manquer son objectif de réduction du déficit public de 3% du PIB en 2013.

Les retraités mis à contribution

Pour mener à bien sa réforme, le gouvernement devrait s'inspirer des négociations en cours entre partenaires sociaux, qui visent à sauver le régime des retraites complémentaires des cadres (Agirc) et des salariés (Arco). Il y a là aussi urgence: leurs réserves financières seront en effet épuisées d'ici 5 à 7 ans. Sur ce dossier, les partenaires sociaux s'acheminent vers une désindexation partielle et temporaire des pensions de retraites, qui pourrait inspirer le gouvernement dans le cadre de sa réforme du régime général. L'idée du patronat, qui ne semble pas susciter l'hostilité des syndicats, serait de cesser de réajuster chaque année le niveau des pensions exactement du montant de l'inflation. Pendant quelques années, un différentiel d'un point pourrait être accepté.

«Si les syndicats l'acceptent pour les retraites complémentaires, nous serons tentés de nous en inspirer», avoue un conseiller au Monde. En septembre dernier, la Cour des Comptes avait fustigé, dans son rapport annuel, les avantages fiscaux dont bénéficient les retraités, et jugé leur niveau de vie moyen supérieur de 15% à celui des actifs. Le gouvernement pourrait être d'autant plus tenté de les mettre à contribution que les actifs ont été les plus sollicités par la réforme Woerth. Pour faire passer la pilule aux retraités, «une contrepartie» pourrait leur être accordée s'agissant du financement de la dépendance, source d'angoisse pour cette tranche d'âge. Le gouvernement devrait mener de front les deux réformes en 2013.

 



10/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser